La graine de féverole, prometteuse pour l’alimentation humaine

Connaissez-vous la féverole, cette légumineuse particulièrement riche en nutriments ? Encore trop peu utilisée dans l’alimentation humaine, elle permet d’améliorer le profil nutritionnel des produits de grande consommation. Béatrice Maire en a fait ce pari, avec un produit phare : sa pâte à tartiner.

Après une première vie professionnelle dans le milieu équestre, Béatrice Maire est revenue à sa première passion : la chocolaterie artisanale. C’est au cours d’une foire agricole en 2017 qu’elle a une révélation : une légumineuse servant en grande partie à l’alimentation animale pourrait bien faire des merveilles côté alimentation humaine… 

Surprise par les atouts nutritionnels et agronomiques de la petite graine, elle lance sa marque Graine de choc. Premier objectif : développer la filière féverole dans les Hauts de France. L’idée est de développer un débouché alimentaire en France, durable et sain, en donnant à la féverole une valeur marchande et rémunératrice.

Sa seconde mission apparaît alors comme une évidence : améliorer le profil nutritionnel des produits de grande consommation en intégrant la légumineuse, riche en fibres et protéines, nutriments qui réduisent l’index glycémique. Autre avantage : cette graine permet de réduire drastiquement la quantité de sucre et de graisses. Tout cela est rendu possible grâce aux propriétés texturantes de la féverole, à son rôle de conservateur naturel et à son goût neutre mais subtil. De plus, elle participe à la lutte contre le réchauffement climatique en absorbant l’azote. 

En recherche perpétuelle d’amélioration du goût et de la texture, Béatrice Maire propose notamment un produit phare : la pâte à tartiner à la féverole, la seule au monde à être classée A au nutriscore ! De quoi faire taire les sceptiques arrêtés sur l’idée que la féverole “c’est que pour les vaches”…

 

 

Les 3 plus

  • Produit sain et riche en nutriments
  • Filière prometteuse pour l’alimentation humaine
  • Lutte contre le réchauffement climatique

Et demain ?

En continuant à diversifier ses produits, en particulier en investissant les rayons salés, Béatrice souhaite démocratiser l’utilisation de la féverole dans l’alimentation.  

Contact

Graine de Choc

30 rue du Cessier

80 700 BEUVRAIGNES