La Bio, un autre rapport qualité / prix

Un mode de production différent, donc des prix différents

La différence de prix que l'on peut constater entre les produits bio et conventionnels, très variable selon le type d'aliments, résulte à la fois des spécificités de l’agriculture biologique et des habitudes de consommation de notre société :

  • Produire dans le respect de l’environnement et des cycles naturels, avec la garantie de non utilisation de produits chimiques de synthèse de la ferme au magasin, la non utilisation d’OGM, a une valeur, donc un prix.

Cela signifie notamment que les rendements peuvent être plus faibles et que les animaux ont une vitesse de croissance plus lente, de l’espace, un accès au plein air, une alimentation bio.

  • La Bio a recours à davantage de main d’œuvre, pour des raisons techniques et dans le souci d’une meilleure occupation de l’espace et des territoires ;
  • Les réseaux de collecte et distribution sont de tailles plus modestes ne permettant pas encore certaines économies d'échelle ;
  • Le coût du contrôle et de la certification de l’ensemble de la filière est à la charge des opérateurs.

 

Néanmoins pour une bonne partie des consommateurs bio, manger bio ne revient pas forcément plus cher, du fait d’habitudes d’achat plus économes, et par l’utilisation prioritaire de produits de saison ou peu transformés.