Réunion Annuelle Interbio : édition 2022

Rencontres nationales des Interbio 2022 :  Jeudi et vendredi dernier l’Agence BIO a retrouvé A PRO BIO, INTERBIO Nouvelle Aquitaine INTERBIO des Pays de la Loire, INITIATIVE BIO BRETAGNE, INTERBIO OCCITANIE, Bio Centre et Cluster BIO pour parler du BIO dans les territoires.

Le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire est venu tout spécialement pour l’occasion pour parler de Plan Ambition Bio 2023.

Nous avons pu :

  • échanger au sujet du marché, de la conjoncture, la règlementation, la restauration collective et commerciale et du financement et de l’accompagnement des filières BIO ;
  • débattre avec tous les partenaires dans l’objectif d’élaborer le futur Plan Ambition Bio 2023 ;
  • partager les actions de communication et d’information de chacune des structures pour soutenir la filière d’une seule et même voix.

Merci à la marque de cosmétique BIO Lamazuna pour cet accueil dans leurs nouveaux locaux éco-responsable au cœur de la Drôme ! 🌻

Merci également à Cluster BIO pour l’organisation de ces temps forts formels et informels précieux pour le développement de la bio.

Et à l’année prochaine en Pays de la Loire !

Notre nouvel outil de visualisation des données bio

L’outil de visualisation des statistiques publiées par l’Agence Bio évolue !

Découvrez les chiffres de la production bio de votre territoire à l’aide de notre nouvelle carte interactive : https://www.agencebio.org/observatoire-de-la-production-bio-sur-votre-territoire/

 Et pour rappel :

 Cet outil a été réalisé avec le soutien de l’Office Français de la Biodiversité.

Baromètre Agence BIO/Institut CSA (mars 2022) : le BIO reste le repère de la transition alimentaire !

Malgré la dispersion des Français vers de nouvelles tendances
de consommation responsables, le bio reste le repère de la transition alimentaire.

Le 19e Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques Agence BIO/Institut CSA révèle que, malgré l’émergence de promesses produits similaires au bio, la confiance des Français dans les produits issus de l’agriculture biologique augmente et le label AB reste la référence majeure du bien manger en France.

Cette année encore, de moins en moins de consommateurs sont freinés par le prix des produits bio, notamment chez les Français à moindre pouvoir d’achat.

L’étude révèle également que près de 1 Français sur 2 estime ne pas avoir suffisamment d’information sur le bio.

Lire le communiqué de presse

Lire l’intégralité du rapport

Le baromètre de consommation bio 2021 – Des courses à l’assiette, l’année Covid bouleverse tout, sauf les envies de bio !

DES COURSES À L’ASSIETTE,

L’ANNÉE COVID BOULEVERSE TOUT, SAUF LES ENVIES DE BIO !

2020, avec une crise sanitaire et des  contraintes  inédites, nous a poussés à repenser notre façon d’acheter et de manger.

Cela a-t-il modifié la croissance, chaque année confirmée, des produits d’alimentation bio ?

Quels sont les circuits d’achats qui ont eu la faveur des consommateurs de bio?

Le bio recrute-t-il de nouveaux profils ?

LES RÉPONSES DANS LE 18ÈME BAROMÈTRE DE LA CONSOMMATION ET DE PERCEPTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN FRANCE RÉALISÉ PAR SPIRIT INSIGHT POUR L’AGENCE BIO PRESENTE LORS DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU 19 MARS

Le dossier de presse

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux #Bioen2021

Accélérez votre projet bio en participant au Natexbio Challenge !

Vous avez un projet un projet bio dans la transformation ou la distribution bio et votre entreprise à moins de 3 ans ? N’hésitez pas à candidater jusqu’au 31 mars au Natexbio Challenge afin de donner un coup de boost à votre projet!

Parmi plusieurs dizaines de propositions, dix auront la chance d’être défendues devant un jury de professionnels de la bio. Les 3 lauréats remporteront une subvention leur permettant de concrétiser leur projet. Ils bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de la part de la fédération comprenant une meilleure visibilité de leur projet et des contacts privilégiés avec les acteurs de la filière biologique.

Natexbio Challenge est organisé pour la troisième année consécutive par Natexbio, la fédération des entreprises de transformation et de distribution de produits biologiques et écologiques, afin de soutenir et accompagner les projets en faveur de la bio et les solutions innovantes liées à la transformation ou à la distribution de produits bio.

L’Agence BIO est partenaire de Natexbio Challenge. Laure Verdeau est notamment membre du Jury.

Trophées de l’Excellence Bio : candidatez jusqu’au 28 janvier 2021

Organisé par l’Agence Bio et le Crédit Agricole, ce concours a pour objectif de faire émerger et soutenir des initiatives exemplaires, innovantes et reproductibles de tous les acteurs de l’agriculture biologique.

Ouvert à tous les acteurs professionnels et à toutes les entreprises des filières biologiques, qu’ils soient producteurs, transformateurs, distributeurs ou associations, les candidats ont jusqu’au 28 janvier 2021 pour adresser leur dossier.

Récompenses : Un lauréat sera désigné dans chacune des 2 catégories ( Producteurs et Entreprises/Associations). Ils recevront chacun la somme de 6000 €.

2 “coups de coeur” du jury seront désignés et recevront la somme de 1500 € chacun.

Nouveauté 2021 : Les caisses régionales du Crédit Agricole de la région de Nouvelle- Aquitaine et Interbio Nouvelle-Aquitaine organiseront en partenariat un jury régional qui décernera le « coup de coeur Nouvelle- Aquitaine » qui recevra la somme de 1000€.

Télécharger le Règlement du Concours

Dossier de Candidature Trophées de l’Excellence BIO

Informations complémentaires : [email protected] Anne Basset 01.48.70. 48.35

CONFINEMENT : L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE PLÉBISCITÉE PAR LES FRANÇAIS

Depuis quelques années, le bio connaît une forte croissance en France. C’est même devenu une évidence pour de nombreux consommateurs. Dans le Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques publié en février 2020 par l’Agence Bio, il apparait que 71% des français consomment bio au moins une fois par mois.  

 

En pleine crise sanitaire, alors que les modes de consommation sont chamboulés, cette dynamique se maintient. Que ce soit en circuit court ou en GMS (grandes et moyennes surfaces) il semblerait que les français soient nombreux à se tourner vers de produits issus de l’agriculture biologique. 

> Le boom du bio en circuit court

 

 Face à l’annonce du confinement, les producteurs bio se sont mobilisés pour continuer à vendre leurs produits. Click & collect, drive à la ferme, réseaux de producteurs…. Les bonnes initiatives locales sont nombreuses. Nous en avons répertorié quelques-unes ici. Côté consommateurs, la demande est bien réelle. 

 

Philippe Henry, président de l’Agence Bio et agriculteur en Lorraine l’a déclaré lui-même : “Dans ma région, tous les producteurs bio qui font de la vente directe sont dévalisés. ». 

 

En Bretagne, les producteurs de la ferme Amicalement Bio à Laillé affirment que la vente en circuit court permet de maintenir leur activité. « Les lieux d’achats ont été modifiés par les restrictions de déplacement, ce qui a donné une nouvelle visibilité aux producteurs locaux. Les consommateurs prennent conscience des offres d’achats de produits d’alimentation de qualité, à proximité de leurs lieux de vie, et essentiels à la vie. Le volume de production est identique, mais le transfert des achats sur le local a maintenu notre activité. » (Ouest France) 

> La croissance du bio en GMS 

 

Si les grandes et moyennes surfaces sont habituellement le circuit d’achat le plus fréquemment cité par les consommateurs de bio, elles ne sont pas en reste ces dernières semaines. D’après le Cabinet Nielsen, dans les quinze premiers jours du confinement, les ventes des produits bio en grande surface ont augmenté de 63 %. Il a été constaté que les ruptures d’approvisionnement les concernant sont assez modérées. Une alternative vers laquelle le consommateur n’hésite donc pas à se tourner pour des produits de base comme la farine, le riz, les pâtes, le sucre ou les œufs. 

 

Le constat est d’ailleurs le même avec les magasins spécialisés en bio. Selon l’Agence Biotopia, le panier moyen y est passé d’environ 40 € à 59 € depuis le début du confinement.

 

Notre dernière enquête le montre : préserver sa santé et se nourrir avec des produits de qualité sont les deux principales raisons de consommer des produits issus de l’agriculture biologique. Des arguments qui semblent encore plus forts dans ce contexte particulier ! 

Confinement : comment s’approvisionner en produits bio ? 

Confinement oblige, les fermes en agriculture biologique doivent faire face à la suspension des marchés et à l’arrêt de la restauration hors domicile. Les réseaux de producteurs bio s’adaptent donc et s’organisent partout en France pour continuer à vous proposer leurs produits.

L’objectif est double: commercialiser en circuits courts et respecter les nouvelles mesures sanitaires. Pour l’atteindre, les bonnes initiatives éclosent chaque jour et le bon fonctionnement de notre système alimentaire est ainsi assuré. Certaines existent déjà depuis plusieurs années mais voient leur activité bondir. D’autres ont été mises en place il y a seulement quelques jours et répondent déjà à une forte demande.

Voici donc quelques-unes des initiatives qui nous ont plu. Liste non-exhaustive, n’hésitez pas à nous faire part de ce qui se passe près de chez vous !

> Des initiatives locales, résilientes et solidaires 

Franc succès pour les fermes qui mettent en place un « drive ». Le système est très simple : les consommateurs commandent par téléphone ou par mail et viennent retirer leur commande, parfois sans même sortir de leur véhicule. Les contacts sont évités, la distanciation sociale respectée et le garde-manger rempli. L’idée est aussi de mutualiser ses achats pour limiter au maximum les déplacements, parlez-en à vos voisins par exemple. À Brest, un exemple de ferme bio qui se transforme en « e-ferme » : la ferme de Traon Bihan.

Dans la Sarthe, le concept de « drive à la ferme » se développe depuis plusieurs années déjà avec le site https://www.local.bio.  C’est un outil très complet : à la fois annuaire des producteurs et des points de vente directs sur le territoire, il permet aussi de passer commande et payer en ligne.

Les associations elles aussi n’hésitent pas à témoigner leur solidarité en invitant les consommateurs à commander en ligne auprès des producteurs. Si vous êtes dans la région de Tours, c’est par ici : https://gabbto.panierlocal.org

Remplir son panier bio sans même se déplacer, c’est possible également ! La livraison à domicile ne cesse de prendre de l’ampleur. En Normandie, à Bayeux, l’entrepreneur à l’origine de Love Bio Bayeux livre toute la ville en triporteur électrique. En Ile-de-France, Tomato&Go vous apporte des paniers de producteurs bio directement sur le pas de votre porte.

> Des cartes interactives qui recensent les initiatives à l’échelle départementale ou régionale

Partout en France, vous avez la possibilité de retrouver les professionnels du bio du champ à l’assiette sur notre annuaire bio qui vient tout juste de faire peau neuve.

Il y a également de nombreuses cartes mises en ligne sur internet. Pratique pour voir d’un seul coup d’œil les propositions au plus près de chez soi et continuer à s’approvisionner en produits bio et locaux. Ces cartes sont souvent collaboratives, chacun peut donc apporter sa pierre à l’édifice. Si vous êtes producteur, vous pouvez facilement faire une demande pour y apparaître.

Pour les habitants des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Grand Est, Pays-de-la-Loire, le site Bon Plan Bio recense les producteurs en agriculture biologique. En quelques clics, il vous permet d’identifier où trouver vos produits bio : légumes, fruits, plantes aromatiques, céréales, huiles, légumineuses, vins et autres boissons, produits laitiers de toutes sortes, volailles, œufs, viandes et pain.

En Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Centre Val-de-Loire et Bretagne, des plateformes mises en place par les régions recensent les producteurs en vente directe, en fonction des produits qu’ils commercialisent.

Plus que jamais, il est essentiel de conserver une alimentation saine et variée. Alors prenez-soi de vous et de vos proches et faites-vous plaisir avec les bons produits bio de saison et locaux ! Et surtout, merci à tous ces professionnels qui continuent de nourrir les Français en cette période bien particulière.

Candidatez à l’appel à projets n°21 du fonds avenir bio

L’appel à projets n°21 du Fonds Avenir Bio est désormais ouvert !

Pour cet appel à projets 21, afin de s’adapter à la situation due au Covid-19, il est exceptionnellement proposé deux dates distinctes de dépôt possible :

Le 3 juin 2020 (clôturé) ou le 10 septembre 2020 (avant 14h)

Toutes les informations sont disponibles ici.

ATTENTION 

Le Fonds Avenir Bio a évolué par rapport aux précédents appels à projets, merci de bien lire le texte de l’appel à projets n°21.

Notamment, les demandes d’aide au fonds avenir bio sont plafonnées à 700000 €, tout projet demandant une aide supérieure sera inéligible.

Les critères de sélection ont été précisés ou modifiés.

L’agriculture bio dans le monde

L’Agence BIO a mis à jour sa publication sur l’agriculture bio dans le monde.

Carnet MONDE 2019

93 pays s’étaient dotés d’une réglementation pour l’agriculture biologique début 2019.

Le marché bio mondial est estimé à près de 92,8 milliards d’euros en 2017 et a dépassé 100 milliards d’euros en 2018 .

La surface mondiale cultivée suivant le mode biologique  est estimée à près de 70 millions d’hectares fin 2017. Elle représentait 1,4 % de l’ensemble du territoire agricole des pays enquêtés. Près de 2,9 millions d’exploitations agricoles certifiées bio ont été enregistrées en 2017.

 

Top départ pour l’évaluation du marché en 2019

Comme tous les ans, nous renouvelons notre enquête pour évaluer le marché alimentaire de la bio, avec des approfondissements filières, restauration et commerce extérieur (édition 2019)…

Si vous êtes un opérateur de la bio, vous recevrez prochainement d’AND International, que nous avons sélectionné pour réaliser l’évaluation, un questionnaire pour votre activité en 2019. Nous vous remercions pour votre collaboration qui permettra d’éclairer au mieux le marché florissant de la bio et vous sera utile pour vous positionner.

 

Congrès mondial de la bio 2020 : contribuez au programme !

Vous souhaitez témoigner ? Partager vos réflexions ou votre expériencei? Présenter vos travaux ? Proposer un poster ? Contribuez au programme du Congrès Mondial de la Bio en 2020.

Le Congrès Mondial de la Bio (OWC2020) se déroulera à Rennes du 21 au 27 septembre 2020, au Couvent des Jacobins. Ce Congrès est une opportunité stimulante de débattre et de partager avec les acteurs de l’Agriculture Biologique du monde entier. Plus de 2 000 participants sont attendus !

Tous les acteurs du secteur Bio sont invités à contribuer aux différentes conférences thématiques (forums) qui composeront le programme de cet évènement international en proposant un témoignage, une intervention ou un poster, sur les thèmes suivants :

  • Forum Leadership : débattre et imaginer les axes de développement du mouvement Bio.
  • Forum des agriculteurs et des conseillers : partager les initiatives, savoirs et savoir-faire.
  • Forum scientifique : présenter les recherches dans le secteur de la Bio.
  • Forum filières et chaînes de valeur : partager des expériences inspirantes et aborder les enjeux spécifiques des professionnels de toute la filière (production, transformation, distribution).
  • Forum culturel et éducatif : aborder les fondements philosophiques du mouvement Bio et la transmission des connaissances.
  • Forum multi-acteurs : promouvoir l’approche multi-acteurs dans les systèmes alimentaires Bio.

Pour intervenir dans un ou plusieurs forum(s) mentionné(s) ci-dessus, vous devez soumettre une ou plusieurs contribution(s) en ligne sur les plateformes dédiées à chaque forum.

Tous les forums se dérouleront du 23 au 25 septembre 2020.

Contribuez en ligne

PRENEZ NOTE : La période de soumission des contributions est ouverte jusqu’au 30 septembre 2019

CONTACT : Pour toute question concernant votre contribution au programme : [email protected]

 

Nomination de Philippe Henry à la présidence de l’Agence BIO

L’Agence BIO annonce la nomination de Philippe Henry, membre de la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France), au poste de Président de l’Agence BIO. Agé de 52 ans, il a été élu pour deux ans par les membres du conseil d’administration de l’Agence BIO :
MAA, MTES, APCA, FNAB, SYNABIO et Coop de France et prend la succession de Gérard Michaut.

Installé dans sa ferme familiale depuis 1997, Philippe Henry a décidé de la convertir en bio à cette même époque. En 2010, l’exploitation s’est agrandie et ainsi transformée en GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun). Au total, pas moins de 160ha sont exploités en grandes cultures, viande bovine, poules pondeuses et un peu de vente directe en pommes de terre.

Très impliqué dans le développement de l’agriculture biologique, Philippe Henry est convaincu de la nécessité de le faire collectivement. C’est pourquoi en 1998 et durant 9 ans, il a pris la présidence de PROBIOLOR, coopérative céréalière 100% bio de Lorraine, née quelques années plus tôt. En 2012, il a participé à la création des coopératives céréalières lorraines : la Sica EST ALI BIO, dont il préside le conseil d’administration.

Toujours dans cette même perspective, Philippe Henry est en parallèle membre du comité de bassin et
administrateur de l’agence de l’eau Rhin-Meuse, où il représente les producteurs bio, et est mandaté par le réseau FNAB.

« Je souhaite fédérer le plus grand nombre d’acteurs au sein de l’Agence BIO pour que la diversité de points de vue permette d’accompagner et d’accentuer collectivement le développement de l’agriculture biologique. Le changement d’échelle que connaît l’agriculture biologique nous engage et nous amène à une responsabilité pour interroger et influer sur le modèle agricole de demain. », Philippe Henry, Président de l’Agence BIO.

Florent Guhl, directeur de l’Agence BIO, le conseil d’administration et les équipes tiennent à saluer le travail de Gérard Michaut et son engagement sans faille durant son mandat de président et sont heureux d’accueillir Philippe Henry pour mener à bien les missions d’information et d’actions pour le développement, la promotion et la structuration de l’agriculture biologique en France.